Petit à petit l'oiseau fait son nid.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petit à petit l'oiseau fait son nid.

Message par Forj le Mer 31 Mai - 1:40

Mon organisation idéale.

Voici une organisation dans laquelle chacun avance pour le bien commun où le NOUS prime sur le JE et ayant comme maître mot la bienveillance.

C'est une organisation ou chacun prend son rôle au sérieux, sans se prendre au sérieux. Une organisation avec une raison d'être que l'on s'autorise à être évolutive et ayant permis de poser des fondations donnant du sens pour chacun.

Cette organisation fonctionne dans un mode d'auto-gouvernance. Un système d'intelligence distribué. Pas de mode de prise de décision centralisé. Mais un mode de prise de décision dit "processus d'avis". Chacun peut prendre un décision pour autant qu'elle ait demandé l'avis de personnes ayant une forme d'expertise dans le domaine porté puis aux personnes qui vont devoir faire ou vivre avec les conséquences de la décision. Avec les avis de tous, la personne qui porte l'idée amende si nécessaire mais elle doit au final trancher sans consensus mou.

Cela reste un processus individuel de décision mais ou les personnes concernées par le sujet ont été consultées, écoutées, entendues, respectées dans la décision finale.

Pas de hiérarchie de POUVOIR permettant l'explosion de hiérarchies naturelles, car sur chaque question qui se pose, il va y avoir des personnes avec plus d'expertise, plus d'expérience, plus d'histoire, plus d'envie, plus d'énergie, plus de patience et donc l'idée est que les pouvoir de décision aillent vers la ou les personnes les mieux placée sur le moment.

L'autre idée est, qu'à la façon d'un wiki, n'importe qui puisse venir complémenter une décision à condition que cette nouvelle décision soit passée par la procédure de prise de décision et que sa complémentation apporte un plus à la décision d'origine.

Mais l'auto-gouvernance ce n'est pas tout. Un deuxième axe vient ensuite, c'est celui de la plénitude.

Qu'est-ce que la plénitude ?

En gros, c'est être soi-même. Ne pas porter un masque. S’autoriser à être simplement soi, tel que nous sommes à la maison. Laisser s'exprimer les parties les plus profondes de nous-même, pas juste l'ego. S'autoriser à se questionner et à remettre en cause quand cela nous dérange dans notre être intérieur. Oser remettre en question. Laisser s'exprimer aussi bien notre côté féminin que masculin et que le masculin ne soit pas nécessairement la référence. Etre rationnelle oui mais pas que. Laisser la place aux émotions, à l'intuitif, au côté spirituelle.

Donc, la plénitude, c'est apporter de la vie dans l'organisation.

Et pour finir, comme indiqué un peu plus haut le troisième point, c'est la raison d'être évolutive.

Déjà qu'avoir une raison d'être n'est pas encore gagné partout, voilà que vient maintenant la raison d'être évolutive !

Prendre sa raison d'être vraiment au sérieux, doit nous emmener dans des territoires vraiment inhabituels, mais sans cynisme.
C’est cela que l’on va écouter pour avancer. Mais ne surtout pas prédire et contrôler, pas de stratégie puis implémentation.
Non, l’organisation doit être considérée comme un organisme vivant qui a sa propre direction, sa propre énergie, sa propre destinée. Il faut rester humble et écouter où cet organisme veut aller. Il faut sentir ou cela va et s’adapter, au lieu de prédire, il faut écouter ou l’organisation veut aller. En faisant cela, on navigue toujours avec le vent dans le dos.
Cela remet en cause tout un ensemble de processus. Si on prend l’exemple de la stratégie, il n’y en a plus besoin. Il en va de même pour la planification et le budget ou alors des budgets minimum en fonction de quelques décisions qui doivent être prise mais plus de budget mensuel à suivre pour savoir où l’on en est, idem pour les objectifs, la concurrence, la gestion du changement, le marketing et l’innovation, le recrutement, l’intégration, la gestion de la performance, etc, etc.
C’est l’expérience qui doit primer, car qui sommes-nous pour savoir si c’est ceci ou plutôt cela qu’il faut faire ? Faire des procédures de fonctionnement des décisions prises et les partager afin que ceux qui le désirent s’en empare s’ils le souhaitent, les améliorent et les repartagent. Mais ne rien imposer ou décider comme étant ce qui est bon de faire. Chaque chose doit pouvoir s’adapter en fonction du contexte. Ce qui marche ici ne marchera pas forcement partout ou pas de la même manière.
En laissant des choses s’implémenter de façon naturelle, cela fait évoluer la raison d’être de manière tout aussi naturelle sans que personne ne prenne formellement la décision. Le système prend la décision tout seul. Cela permet dans un écosystème que toutes les bonnes innovations se diffusent naturellement, alors que les innovations qui ne sont pas porteuses vont disparaître d’elles-mêmes. Comme dans la nature.
L’organisation avance sans que rien ne soit formellement planifié.
Avec ce système les décisions peuvent être prise par tous, quel que soit le niveau hiérarchique.
Le processus peut être engagé par une personne, par plusieurs personnes, sur un temps court comme long, selon ce qui est nécessaire. De manière générale, le processus de changement organique est infiniment plus rapide, plus puissant et prend les bonnes décisions puisque quel que par c’est la réalité qui décide.

Avec ce mode de fonctionnement, si vous sentez qu’il doit y avoir autre chose que ce que l’on connait aujourd’hui, écoutez votre petite voix, parce que vous n’êtes probablement pas fou. Osez

Voilà.

Cette organisation idéale est simplement inspirée par la conférence de Frédéric Laloux dont voici le lien :
https://www.youtube.com/watch?v=wV83kJnYOmY&feature=youtu.be&spfreload=1

Forj
Admin

Messages : 115
Date d'inscription : 26/06/2016
Age : 47
Localisation : Bergerac

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum